samedi 3 janvier 2015

Janus et l'idole du matérialisme






Suite à un poste de Abdullah Hakim Quick sur le sujet du nouvel an, voici une petite recherche : la fin d’année est synonyme de fêtes, de bonnes résolutions, d’ivresses…
Tout cela fait fonctionner l’économie beaucoup d’entreprises font leurs bénéfices à ce moment précis de l’année (1)
Pourtant tout ceci n’est qu’un leurre, la véritable fin de l’année est en Février (2)
Cela fut changé à l’honneur de Janus qui était à la base le onzième mois. Du latin januarius. Janus était le dieu à deux faces des entrées et des sorties.(3)
le père noël a un historique très peu connu du grand public, en 1931 Coca Cola façonna ce personnage qui fait le bonheur des firmes et des petits  enfants.(4)
Dans les entreprises c’est le moment où tout s’agite les employés ont pris la place des lutins, travaillent même le dimanche, la nuit pour que le colis soit livré dans les temps  Chronopost a remplacé le traineau du fameux père noël.
Beaucoup d’agitation dans un moment où nous avons besoin de ralentir, si nous observons les signes autour de nous, tout est au ralenti
Certains animaux sont en hibernation (5)
Les arbres sont en phase de repos jusqu’à la fin de l’hiver, la plupart des légumes de saison sont des tubercules. Tout nous indique que c’est une période d’ataraxie.
C’est souvent un moment propice pour la dépression car nous somment en décalage avec tout ce qui nous entoure. (6)
Pour les pieux prédécesseurs l’hiver était une bénédiction,  D’après Ibnou Masoud, que Allah l’agrée : « Bienvenu à l’hiver. Les bénédictions descendent. La nuit est longue pour que l’on puisse faire des actes d’adoration. Et le jour est court pour qu’on puisse faire le jeûne »

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire